Nouveau plan d'efficacité énergétique

Une nouvelle définition de l’efficacité énergétique pour les filtres à air basée sur la norme ISO EN 16890

Le 1er janvier 2019, la dernière mise à jour du programme d’efficacité énergétique Eurovent est entrée en vigueur. Il remplace le programme qui était en vigueur pendent la période de transition entre l’ancienne norme test EN779:2012 et la norme ISO EN 16890:2016.

Un an après l’obligation d’introduire la norme ISO EN 16890 pour l’efficacité des filtres à air, la définition de l’évaluation énergétique selon les classifications d’efficacité de la norme ISO a été intégrée. Elle se base sur la consommation énergétique annuelle (kWh/an) spécifique à chaque classe d’efficacité ISO. L’évaluation des classes énergétique a été modifiée. Dans le précédent système basé sur EN779, il y avait une valeur énergétique pour chaque classe énergétique, de A+ à E. Dans le nouveau système d’évaluation, il y a cinq différentes valeurs énergétiques pour chaque classe.

Dans le précédent système, un filtre F7 noté A avait une consommation d’énergie de 800 à 950 kWh.
Dans le nouveau système, un filtre F7 peut être classé entre une efficacité de filtre de ePM2.5 50-65 % ou ePM1 50-65 %. La notation A dépend à présent bien davantage de l’évaluation d’efficacité déclarée.

Eurovent 4/21 - 2018 est structurée pour placer un pourcentage de produits dans chaque catégorie, afin que seuls les meilleurs filtres puissent atteindre les classifications les plus élevées.

NoteA+ABCDE
Proportion sur le total1 %5 %15 %30 %50 %50 %

La définition est plus précise que celle de l’ancien système qui était basé sur la norme EN779. Elle permet d’améliorer la transparence sur la consommation énergétique des filtres pour les exploitants des systèmes de climatisation et de ventilation et simplifie le choix des filtres.

Eurovent 4/21 – 2018 - La consommation annuelle énergétique (kWh/an) est spécifique à chaque classe d’efficacité ISO

Cette restructuration aura pour effet le déclassement d’environ 14 % de tous les produits de la classe A - y compris ceux qui se placent juste en bordure de la nouvelle limite. Il convient de rappeler que les performances de ces produits n’ont pas été altérées et qu’ils présentent toujours une excellente efficacité énergétique. Il y a maintenant tout simplement davantage de marge de progression.

 

Il convient également de souligner la différence d’efficacité énergétique entre chaque niveau de filtre. Par exemple, un filtre F7 noté A+ peut consommer la même quantité d’énergie qu’un M6 noté B. Il est donc essentiel de choisir un produit en fonction de ce dont on a besoin et de ne pas établir une sur-spécification du niveau de filtre, ni de faire une sélection basée sur l’historique d’achat. L’important est de choisir le filtre qui offrira le niveau adapté de propreté de l’air avec la consommation énergétique la plus faible. Eurovent 4/21 est d’une grande aide pour cela.

Eurovent 4/21 - 2018 – Évaluer l’efficacité énergétique de la filtration de l’air

Un filtre consomme de l’énergie en créant une résistance au débit d’air qui le traverse. Cette chute de pression signifie que le ventilateur doit redoubler d’efforts pour parvenir à déplacer l’air. L’effort requis est directement lié à l’énergie consommée par le moteur du ventilateur. D’autres facteurs y contribuent mais, pour faire simple, si la chute de pression du filtre est réduite, le ventilateur fournit moins d’efforts et consomme moins d’énergie.

Eurovent 4/21- 2018 fournit une méthode de test, de classification et de présentation de l’efficacité énergétique d’un filtre à air uniforme et validée, il facilite ainsi la comparaison entre différents produits.

Les filtres à poussières fines des fabricants participants (certifiés Eurovent), de dimension 592 x 592 mm et conformes à la norme ISO EN 16890, sont éligibles à une évaluation.

En fonction de la consommation énergétique attendue, les produits se voient ensuite attribuer une des six classes, de A+ (la meilleure) à E (la pire).

Pour la certification Eurovent des filtres à air, les fabricants de filtres soumettent pour chaque filtre des rapports de tests effectués par des laboratoires indépendants. Eurovent contrôle les données et effectue des contrôles aléatoires sur les sites de production.