Actualités

Que sont les particules ?

jeudi - 15 février 2018

Et pourquoi cela devrait-il affecter votre choix de filtre ?

Si vous avez déjà examiné de près une plage de galets, vous devez savoir que la nature n'est pas uniforme. Les galets existent dans une infinité de tailles, formes et couleurs, chacun ayant été façonné par l'environnement qui l'entoure. Réduisez cela à l'échelle microscopique : il en va de même pour l'air que nous respirons. Il s'agit d'un cocktail de particules et de gaz variés, qui peuvent être d'origine naturelle ou humaine.

 

 

Les particules

Les particules sont un des principaux ingrédients de ce cocktail. Les particules sont des matières solides ou liquides en suspension dans l'air qui nous entoure. Elles sont généralement classées en fonction de leur diamètre. La particule PM10 est une matière particulaire de moins de 10 µm ; la particule PM2,5 mesure moins de 2,5 µm de diamètre ; et la particule PM1 mesure, sans surprise, moins d'1 µm.

Il est important de comprendre la différence entre ces catégories de particules, car elles ont toutes un degré d'impact différent sur notre santé. Bloquées par nos poils de nez, les particules d'environ 100 µm de diamètre ne peuvent pas pénétrer à l'intérieur de notre corps. Mais les particules de plus petite taille vont plus loin. Les particules PM10 restent piégées dans notre gorge, les particules PM2,5 vont jusqu'à nos poumons et les particules PM1 sont capables de tout traverser pour pénétrer dans le sang. Ce sont ces plus petites particules qui peuvent avoir un effet véritablement nocif sur notre santé.

Et la liste des problèmes de santé associés aux particules ne cesse de grandir. Il a été prouvé que les particules étaient à l'origine de plusieurs maladies pulmonaires et autres crises cardiaques. Elles sont classifiées comme agent cancérigène de classe 1. Il est donc peu surprenant que l'Organisation mondiale de la santé ait classé la pollution de l'air, qui est responsable de sept millions de décès par an, comme le plus grand risque environnemental pour la santé humaine1.

Ce que cela signifie pour la filtration

Les particules dans l'air qui nous entoure sont donc une véritable menace pour notre santé. C'est pourquoi les filtres à air sont importants. Nos corps disposent de défenses naturelles contre les particules plus larges que les PM10, mais lorsqu'il s'agit de particules plus petites que cela, les filtres à air doivent intervenir pour protéger notre santé.

Toutefois, les particules sont loin d'être uniformes, que ce soit à un niveau local ou plus large. Et cela constitue un défi en termes de filtration de l'air. Avec la norme actuelle, les tests d'efficacité des filtres à air n'exposent ces derniers qu'à une taille de particules : 0,4 µm. Mais comme nous l'avons vu, cela ne reflète pas les conditions réelles dans lesquelles le filtre devra fonctionner. Les filtres doivent faire face à des particules de 10 µm de diamètre comme à des matières de l'ordre du sous-micron. N'utiliser qu'une seule taille de particule équivaut à tester du matériel de pêche sur des saumons puis s'attendre à pouvoir l'utiliser pour attraper un marlin bleu de 400 kg. Peut-être permettrait-il tout juste de l'attraper, mais ce ne serait pas la manière la plus efficace de le faire.

Ceci est l'une des principales raisons pour lesquelles une nouvelle norme de classification des filtres à air est sur le point de sortir. La norme ISO 16890 permet de tester l'efficacité d'un filtre contre des particules de différentes tailles, allant de 3 µm à 10 µm, afin de donner une idée plus précise de son efficacité une fois installé dans une unité de traitement de l'air. La norme ISO 16890 catégorise un filtre en fonction de son efficacité contre trois tailles de particules : les particules PM10, PM2,5 et PM1.

Cela signifie que lorsqu'il s'agira de choisir un filtre, il sera plus facile de sélectionner un produit adapté à l'usage que vous en ferez. Ainsi, si votre air aspiré contient du sable ou à du pollen, un filtre pour particules PM10 bien noté sera le plus adapté. Mais si vous devez éliminer des émanations industrielles ou poussières métalliques de votre air entrant, cherchez un produit doté d'une note élevée pour les PM2,5 et les PM1.

En bref, la norme ISO 16890 vous permet de voir plus facilement comment votre filtre va fonctionner dans la vie réelle. C'est donc une bonne nouvelle pour vous et pour les autres occupants de votre bâtiment.

1 Organisation mondiale de la santé, Burden of disease from the joint effects of Household and Ambient Air Pollution for 2012, 2014. www.who.int/phe/health_topics/outdoorair/databases/FINAL_HAP_AAP_BoD_24March2014.pdf