Actualités

APAC CIO Outlook Magazine

vendredi - 01 septembre 2017

1er septembre 2017 – Nouvel article sur OurAir dans le APAC CIO Outlook Magazine : Améliorer la qualité de l’air avec le numérique

Il semble y avoir un nouveau rapport chaque jour sur les effets dévastateurs de la pollution de l’air sur notre santé. Tandis que l’accent est fortement mis sur la pollution de l’air extérieur, c’est à l’intérieur que la plupart d’entre nous passe 90 % de son temps. La pollution dans les espaces intérieurs est souvent la plus dangereuse et peut avoir de graves conséquences. Ceci est également vrai dans le monde de l’entreprise, où l’air intérieur de mauvaise qualité a augmenté les risques de problèmes de santé pour les employés et où les absences au travail provoquent des baisses de productivité. Un environnement de travail médiocre a également un effet négatif sur la capacité de l’entreprise à attirer les talents. Les clients prennent de plus en plus en considération les problèmes de santé dans Améliorer la qualité de l’air avec le numérique Présentation par le responsable de l’expérience client CHARLES VAILLANT, GROUP VP TECHNOLOGY, ET JASON TANG, VP, SOLUTIONS INTELLIGENTES POUR LA QUALITÉ DE L’AIR, MANN+HUMMEL Jason Tang leur décision pour ou contre les partenaires commerciaux.

Chaque entreprise devrait avoir à cœur de transformer les espaces intérieurs en environnements propres et sains. Comment une entreprise peut-elle prendre le contrôle de la qualité de son air intérieur ? Grâce à l’« Internet des Objets » ! L’IdO peut aider les propriétaires et les occupants des bâtiments à connaître, à améliorer et à gérer la qualité de l’air intérieur qui les entoure. Si vous combinez l’IdO avec un grand savoir-faire dans le secteur des technologies relatives à la qualité de l’air intérieur, vous obtenez des solutions intelligentes pour la qualité de l’air qui peuvent contribuer à obtenir un air plus propre.

En adoptant des solutions pour la qualité de l’air intérieur connectées à l’IdO, les espaces intérieurs peuvent être gérés de façon virtuelle comme des biens numériques. 20 septembre 2017. La qualité de l’air peut être quantifiée et qualifiée plus facilement, plus précisément et en temps réel. Des tests A/B peuvent être effectués et des analyses de métadonnées peuvent être utilisées pour permettre aux utilisateurs de déterminer quelles solutions obtiennent les meilleurs résultats et comment elles peuvent être mises en place pour améliorer le niveau de la qualité de l’air. Les solutions efficaces peuvent ainsi être transposées à plus grande échelle pour un déploiement plus large, exactement comme dans le monde du numérique. Les plateformes principales contiennent des jumeaux numériques des solutions pour fournir des données et des informations en temps réel sur l’état de fonctionnement et les conditions du site. Les administrateurs de biens ne sont plus tenus de rester sur place, l’IdO leur permet de gérer la qualité de l’air intérieur de divers endroits dans le monde depuis leurs propres tableaux de bord.

MANN+HUMMEL, spécialiste de la filtration, reconnaît le besoin de constituer un savoir-faire pointu dans ce secteur en constante évolution. En effet, de plus en plus d’entreprises industrielles traditionnelles choisissent de s’appuyer sur leur expertise spécifique dans ce domaine, d’investir pour augmenter leurs capacités numériques et de se lancer dans l’aventure de l’IdO. C’est un défi pour les fabricants de produits industriels. L’électronique, les plateformes, les applications, les API, les analyses de données - pour beaucoup, c’est un tout nouveau monde, qui doit être développé à partir de zéro.

Même si les efforts fournis pour offrir des solutions intelligentes semblent s’adresser aux utilisateurs finaux, ils profitent également aux fabricants à travers de l’accès aux données en temps réel. Dans le cas de la filtration de l’air, les fabricants peuvent savoir exactement comment leurs filtres fonctionnent dans leurs environnements d’exploitation et pas seulement selon des normes en situation de laboratoire. Cela permet aux entreprises de recherche et de développement de travailler sur la création de produits encore meilleurs et permet également l’adaptation des solutions aux conditions géographiques ou à des champs d’application spécifiques.

« En adoptant des solutions pour la qualité de l’air intérieur connectées à l’IdO, les espaces intérieurs peuvent être gérés virtuellement comme des biens numériques. »

Qu’obtient-on quand une entreprise industrielle s’appuie sur son expertise traditionnelle, la combine avec des technologies numériques et s’attaque en même temps à un défi de taille tel que celui représenté par la pollution de l’air ? En adoptant sa série de solutions intelligentes et connectées pour la qualité de l’air intérieur, MANN+HUMMEL est à présent capable d’avoir une meilleure compréhension de la qualité de l’air intérieur de ses bureaux dans plus de 80 sites à travers le monde et obtient des effets bénéfiques pour ses plus de 20 000 employés.

Les dispositifs et plateformes de mesure de la qualité de l’air surveillent en continu la présence de polluants nocifs dans l’air extérieur et intérieur, présentant ainsi une image globale de la qualité de l’air à l’intérieur et à l’extérieur de ces sites. Une application et un portail web associé fournissent des rapports à jour sur la pollution de l’air à l’intérieur et à proximité du bâtiment et offrent des suggestions sur la manière d’améliorer la sécurité des occupants. Si la qualité de l’air est médiocre, les filtres CVC à haut niveau et les systèmes de purification de l’air installés dans les pièces sont capables d’éliminer efficacement les particules polluantes, les allergènes, les composés organiques volatiles et les PM2.5.

Les solutions intelligentes pour la qualité de l’air peuvent être utilisées pour d’autres applications que seulement des bureaux. MANN+HUMMEL collabore avec la ville de Ludwigsburg en Allemagne. Par le déploiement de solutions intelligentes pour la qualité de l’air dans des bâtiments publics tels que l’hôtel de ville, les écoles et les écoles maternelles, les experts en informatique et les développeurs sont capables de collecter des données importantes et d’effectuer des analyses. Ceci est précédé d’un échange intensif entre les experts en informatique des entreprises, les autorités municipales et les administrateurs de biens.

L’Internet des Objets n’est pas seulement un phénomène de mode. Il bouleverse les habitudes et provoque des changements fondamentaux dans de nombreuses industries et entreprises. Les entreprises doivent être réactives, prêtes à faire face à l’ambiguïté de la situation et à augmenter leur tolérance au risque. La vitesse exponentielle de ce bouleversement exige la mise en place d’une nouvelle façon de travailler et une grande confiance dans des partenariats ouverts et novateurs.

Personnes à contacter

Charles Vaillant
Group Chief Technology Officer
Joelle Chen
Marketing and Partnerships Director Life Sciences & Environment
Jason Tang
Vice President Business Development APAC