Optimisation énergétique

Economiser de l’argent en préservant l’environnement

De nombreuses entreprises mesurent les avantages des économies énergétiques en enquêtant sur l'impact que leurs activités générent sur l'environnement. Mais un domaine trop souvent négligé est la filtration de l'air. Alors que de nombreuses organisations reconnaissent le rôle important que joue leur unité de traitement d'air (CTA) dans leurs dépenses énergétiques, beaucoup ne se rendent pas compte des économies qui peuvent être réalisées par un simple choix correct de filtre à air.

Un filtre à air consomme de l'énergie en créant une résistance à l'air qui le traverse. Cette perte de charge signifie que le ventilateur doit travailler de façon plus importante pour déplacer l'air. Par conséquent, si la perte de charge du filtre à air est basse, le ventilateur, par le biais de l'onduleur, va travailler moins et donc consommer moins d'énergie.

La réduction de la consommation d'énergie, et ainsi les émissions de CO2, générée par un remplacement du filtre à air n'est pas négligeable. Dans les tests, le filtre à poches Revo II abaisse généralement la perte de charge de 100 Pa. Cela équivaut à une réduction des émissions de CO2 de 2,700 kg par an.

De toute évidence, les avantages associés à la réduction de la consommation d'énergie ne sont pas que purement écologiques. Avec des coûts d’électricité sans cesse croissants, toute amélioration de l'efficacité énergétique est bien accueillie. Encore une fois, le résultat de l’optimisation du choix du filtre à air est impressionnant – l’abaissement de la perte de charge d'un filtre à air d’un seul Pascal réduira ses coûts d'exploitation d'environ € 2 par an. Ainsi, en installant le Revo II, les économies en coûts d'énergie pourraient être d'environ 1.800 € par an.

Si le prix d'achat d'un filtre à air air efficace est souvent supérieur à celui d'un filtre moins performant, ce n’est plus le cas si l’on ajoute leur coût de fonctionnement. Selon le système, le prix d'achat d'un filtre à air sera généralement de seulement 15% de son coût global d’exploitation (incluant le coût de fonctionnement), alors que la part du coût énergétique sera de 70%. Ainsi, un filtre de prime abord plus cher peut permettre de réaliser d'importantes économies globales.

C'est pourquoi nous nous concentrons sur la réduction de la consommation d'énergie grâce à nos filtres à air plutôt que sur leur prix d'achat. Ayant comme objectif un monde meilleur, tous nos filtres à air sont conçus pour assurer un compromis optimal entre efficacité maximale de filtration et perte de charge minimale.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous avec l'un de nos experts en énergie.

Eurovent 4/21 - La norme d'énergie atmosphérique